3 points clés pour accélérer vos boucles logistiques

Mongata

3 points clés pour accélérer vos boucles logistiques

La quantité et la diversité croissantes de pièces à livrer sur une chaîne de montage constituent de vrais challenges pour chacun d’entre nous. C’est pour cette raison que Toyota a introduit dès 2002, les premiers SPS, Set Parts Supply, dans son usine de Tsutsumi au Japon. Ces SPS constituent des solutions intéressantes pour des livraisons synchrones et courtes à la moving line. Néanmoins, pour que ces boucles logistiques internes soient accélérées, il convient d’implanter des zones SPS au plus proche de la ligne d’assemblage et que cela reste compatible avec les autres flux d’approvisionnement. Comment alors implanter ces boucles SPS rapidement et efficacement ?

Point clé#1: Kitting, trop distant de la ligne

La difficulté d’avoir un nombre croissant de pièces disponibles sur lignes vous font souvent choisir une solution de kitting. En effet ces boucles « kitting » permettent de résoudre facilement ce problème de footprint de bords de ligne. Par contre elles sont trop souvent – mal – localisées c’est-à-dire dans des bâtiments ou des lieux distants des lignes de production.
Ces distances ont pour effet une augmentation très fortes de vos encours de kitting et surtout nécessite un investissement (CAPEX) dans des moyens onéreux de type chariots élévateurs et/ou AGV. Pensez donc à positionner vos boucles de préparation au plus près de vos moving lines.

Point clé#2: SPS, une boucle collée à la ligne

La boucle SPS (Set parts supply), développée par TOYOTA, est une boucle de préparation courte, synchrone à la moving line, servant à absorber la diversité, tout en permettant de maitriser le footprint. Le SPS est bien une boucle de kitting disposée au plus proche de votre ligne d’assemblage. « Au plus proche » signifie que l’opérateur de préparation est capable de transmettre le kit à l’opérateur d’assemblage – au même takt time – de la main à la main.
Elle permet donc de limiter les aménagements onéreux de vos sites et surtout ces batchs inutiles. Cette courte distance permet de réduire l’encours à sa plus simple quantité, soit 1 lot, et donc d’accélérer vos flux.

Ainsi, s’implanter au plus proche de la ligne de montage génère des bénéfices directs et instantanés. En réduisant la distance entre les préparations et la ligne, vous effectuez des économies à tous les niveaux : les chariots de transport, les AGV et les encours. Si nous prenons l’exemple d’une distance de 500m générant un besoin d’encours de 50 produits, correspondant à 50 minutes, au takt time de 60 secondes, alors nous avons la possibilité de réduire cela à 10 minutes, simplement en implantant la boucle SPS au bord de la ligne d’assemblage.

Point clé#3: Le MONGATA, un SPS juste de l’autre côté de la voie de circulation

Les voies de circulations, nécessaire aux flux logistiques, doivent être conservées et cela requiert d’adapter la boucle SPS. Leur implantation, au plus proche de la moving line, se fait alors de l’autre coté de la voie de circulation. Il convient de mettre en place une solution qui permet de franchir ce passage, sans gêne, tout en maintenant le principe de synchronisation. La voie de circulation pour des engins mobiles nécessite généralement un passage d’environ 5000mm de large et de 2500 à 3000mm de haut.
Une solution simple et rapide consiste à intégrer un Mongata, qui signifie « arche » en japonais. Cet équipement karakuri kaizen® s’implante dans les boucles SPS et permet le passage de bacs d’un côté à l’autre de la voie de circulation, en passant par dessus. Il relie le SPS à la ligne d’assemblage, en garantissant la sécurité des opérateurs et des produits. Son fonctionnement en bac par bac assure le FIFO (First In, First Out) – contrainte impérative pour garantir la synchronisation avec la ligne principale – et restreint les encours à leur minimum.